mardi 17 avril 2018


Mardi 17 avril


Dur , dur ce matin…
Avec l’énervement de la première soirée, le sommeil a été difficile à trouver hier soir, ce qui explique que nos nouvelles soient apparues relativement tard…
Ce matin, certains en ont payé un peu les conséquences car il a été assez difficile de quitter la couette. Mais une nouvelle fois le soleil nous fait l’honneur de sa présence alors après quelques bâillements et étirements nous avons avalé un copieux petit déjeuner qui nous a aidé à tenir jusqu’à midi.

En route pour la classe au grand air…


Après un lavage de dents, deux groupes  ont rejoint Simon et Xavier pour une découverte de la laisse de mer tandis que la troisième allait découvrir Agon.
 En jouant, nous avons appris comment vivaient les algues mais aussi à identifier les œufs de bulots, et de raie et nous avons aussi compris l’importance des talitres dans la dégradation de la laisse de mer. Si vous ne savez pas ce qu’est un talitre, n’hésitez pas à faire un tour sur wikipédia ou ayez la patience de nous attendre pour avoir la réponse.
Nous avons aussi constaté que la mer apporte aussi beaucoup de déchets, notamment des plastiques qui s’avèrent très polluants.







Les explorateurs d'Agon ont découvert divers mystères de cette cité balnéaire qui accueille de nombreux touristes dès le retour des beaux jours... 


Suite à ce travail au grand air les trois groupes se sont retrouvés au restaurant pour savourer une salade de betteraves, déguster du poulet frites et apprécier du fromage blanc accompagné d’une banane.

Pas de repos pour les braves
A peine le déjeuner ingurgité, inutile d’espérer une sieste, nous avons dû rechausser nos chaussures de marche pour rejoindre l’école de voile…. 1.5 km !!!
Nous avons été accueillis par James et Bénédicte qui nous ont rapidement expliqué les rudiments du cerf-volant. Très vite nous sommes descendus sur la plage pour mettre en pratique toute cette théorie. Après quelques minutes de manipulation, nos ailes se sont dressées dans le ciel. Nous ne sommes pas encore à la hauteur des « kite surfeurs » mais avec encore un peu d’entrainement… (peut-être qu'un cerf-volant serait une excellente idée cadeau)
Nous avons eu aussi quelques instants de libres pour jouer sur la plage avant de rentrer, ce qui nous a permis de remplir chaussettes et chaussures de sable… sable qui finira probablement en partie dans les valises.









Le sable c’est bien mais ça gratte alors la douche s’impose!
C’est donc propres et parfumés que nous sommes partis dîner, menu du soir : avocat, pizza maison, salade et pomme au four.

La veillée:
Dans la soirée, Mme Mabire nous a rejoint avec sa guitare et nous avons entonné toute une série de chants.



Ce soir nous sommes tous  fatigués ... les yeux piquent, le sommeil devrait arriver très vite.
Bonne soirée à tous et à demain pour la suite de nos aventures.