lundi 9 mars 2020

Déjà le dernier jour




8h, branle-bas de combat dans les huttes. Dès le lever, la mission la plus importante de cette aventure commence : ranger nos chambres, retrouver l’ensemble de nos affaires et faire en sorte que celles-ci retrouvent  une place dans les sacs.

Un fois les sacs rassemblés dans le hall du centre, un jeu de piste dans le parc nous attend.  Celui-ci nous a permis de découvrir des espèces  qui hélas sont en voie d’extinction à cause de la pollution, de la chasse intensive…


Comme tous les jours, après avoir crapahuté dans le parc,  c’est encore affamés que nous nous sommes rués au réfectoire.
Ensuite, dernier passage au Parcabout.

Le dernier après-midi est consacré à une visite aux girafes et au nourrissage des wallabies.

 



16h30, les bagages sont chargés, le car nous attend et nous voici partis pour Coutances.
Après 4 heures de trajet, nous sommes ravis de respirer l’air de Normandie de retrouver notre famille.
 

Un grand merci aux animateurs,  accompagnateurs et enseignants pour la réussite de ce projet.
Félicitations à tous les enfants pour leur attitude et leur bonne humeur.


A bientôt pour une soirée souvenir

jeudi 5 mars 2020

Une école sauvage






La nuit a été excellente dans le calme de ce grand parc. Les plus matinaux ont commencé à bouger vers 7 heures tandis que les plus paresseux ont flemmardé dans leur nid jusqu'à 8 h.


Tout bon soigneur qui se respecte se doit d’avoir l’estomac plein pour débuter sa journée, c’est pourquoi nous avons  dévoré tels des fauves nos petits déjeuners. (Pain frais, céréales et une succulente confiture de lait).







Les batteries rechargées, c’est dans un climat venteux digne de la Bretagne que nous sommes partis arpenter les allées du parc pour le nourrissage de certaines espèces.



Ensuite, munis de plans, tels des explorateurs, nous avons vagabondé dans la plaine africaine et la vallée indienne en quête d’espèces inconnues dans nos contrées normandes. Pour les plus chanceux les girafes avec grâce et délicatesse nous ont proposé leur ballet.






Une nouvelle fois, c’est le ventre vide que nous avons regagné le restaurant pour savourer des œufs durs mayonnaise, du Jambalaya de Louisiane et un yaourt nature.


Après cette pause amplement méritée, nous avons rechaussé nos bottes et enfilé manteaux et bonnets pour une découverte un peu particulière de la forêt. En effet, c’est les yeux bandés que nous sommes entrés dans les bois… à partir de là, un lien d’affection  est né entre les arbres et nous : nous nous sommes retrouvés à leur faire de gros câlins !






Le froid et le vent ont vite mis fin à cette relation très intime et un repli stratégique dans les salles de classes a été nécessaire.





Après un décrassage, une nouvelle fois, nos estomacs nous ont guidés vers le réfectoire où un filet de poisson lorientais accompagné de sa sauce citron et de son cœur de blé attendait dans le fond des assiettes. Afin de mettre "faim" à la guerre entre la Bretagne et la Normandie, le chef, sûrement avec un peu d’amertume, nous a proposé une tarte normande…





En fin de soirée, nos animateurs nous ont rejoints pour une visite nocturne dans le parc. Il est assez troublant de se balader sous le clair de lune dans un domaine  inconnu où rôdent de nombreuses espèces sauvages.
Avant de retrouver la douceur de notre couchage, Anne-Chantal, Florence et Loïc nous ont conté l’histoire du parc de Branféré.
Désormais les paupières sont lourdes et le sommeil nous rattrape. Les aventuriers profitent d’un repos bien mérité.

A demain pour la suite et la fin de nos aventures.

mercredi 4 mars 2020

Départ pour Branféré

Ce matin de bonne heure et de bonne humeur, rassemblement de nos petits aventuriers sur le Tarmac du collège JP2.

7h00, les soutes du car sont fermées, le moteur ronronne, chacun est confortablement installé dans le fond de son siège et fait un léger signe de la main à maman et papa que nous quittons pour quelques jours.

7h15, départ de Coutances et début de l'expédition. Le trajet nous a paru un peu long mais très vite pour dissiper notre ennui, le chauffeur nous a proposé une petite séance cinéma avec au programme Gaston Lagaffe... Gags à gogo, mais hélas beaucoup d'entre nous ne connaissaient ce personnage loufoque de BD.

A 10 h, une petite pause sur une aire d'autoroute nous a permis de soulager notre vessie et d’ingurgiter une petite collation.

Plus les kilomètres avancent et plus nous nous enfonçons dans la campagne... les habitations se font de plus en plus rares et au loin nous apercevons des espèces animales atypiques. Heureusement un petit crachin local nous rappelle que nous sommes bien en Bretagne.... 11h, Branféré, nous voici...




Après avoir évacué l'ensemble des bagages de la soute, nous rejoignons nos animateurs Florence, Anne-Chantal et Loïc et direction le réfectoire où un menu d'accueil quelque peu chauvin nous attendait  Salade Bretonne parfumée aux algues, poisson et purée de brocolis et pour finir Far Breton.



Une fois restaurés, découverte de la cour de récréation... l'école Nicolas Hulot prônant énormément la nature, le bitume est inexistant dans les environs, notre cour de récréation est donc un vaste pré transformé par les récentes trombes d'eau en un génial terrain de flaques et de boue... Il est souhaitable que la machine à laver ne rende pas l'âme ce weekend.

 

13h30, nous sommes rejoints par nos guides qui nous font visiter la pampa.. 50 hectares de terrain sans aucune habitation à la ronde, où le réseau téléphonique est quasiment inexistant et où se côtoient hippopotames, lamas, gibbons, paons, et bien d'autres espèces encore.




Pour le goûter nous avons le droit à une spécialité locale... nous vous laissons deviner le nom de cette spécialité réalisée à base de farine, d'œufs et de lait.




Pour clôturer la visite, nous avons découvert le Parcabout. Les images parlent d'elles mêmes...




18h découverte de nos chambres et passage obligé à la douche afin de faire disparaître les traces de boue qui entachent certains visages.
C'est propres que nous regagnons le réfectoire pour le dîner; au menu boulettes de viande carottes, camembert pour nous rappeler le pays et glace.





Après un bref rassemblement dans la salle Écureuil pour chanter quelques chansons, nous nous dirigeons vers nos lits douillets pour une bonne nuit bien méritée.
Pour l'heure tout le monde semble avoir rejoint le doux pays des rêves, alors bonne nuit et à demain pour la suite de nos aventures.